Prix total
1 275,00 €

Avec le test de paternité prénatal, le sang de la mère est prélevé et utilisé pour isoler l'ADN de l'enfant à naître et le soumettre ensuite à un test ADN. Le matériel génétique de l'enfant est comparé à l'ADN du père présumé. Vous pouvez donc faire un test de paternité pendant la grossesse. Cette nouvelle méthode qui utilise le sang de la mère est la seule méthode qui ne présente aucun risque pour le bébé.

Test de paternité prénatal sans risque pour l'enfant

Ce test de paternité prénatal utilise le sang de la mère pour isoler l'ADN de l'enfant à naître. Il s'agit d'un test de paternité prénatal dit « non invasif » qui ne fait courir aucun risque à l'enfant puisqu'aucun matériel génétique ne doit être prélevé sur l'enfant ou dans la poche amniotique. Ensuite, l'ADN de l'homme testé et l'ADN de l'enfant à naître sont soumis à un test ADN de comparaison. Le sang du père présumé doit aussi être prélevé pour effectuer l'analyse de la paternité biologique. Un test réalisé de cette manière peut déterminer définitivement avec une fiabilité d'au moins 99,9 % si le père présumé est effectivement le père biologique. Il peut être effectué bien avant la naissance, à partir de la 9ème semaine de la grossesse (comptée à partir du premier jour des dernières règles).

L'avantage du test de paternité prénatal non invasif

Le grand avantage de ce test est le fait que l'ADN ne doit pas être prélevé directement sur le bébé. Un test de paternité prénatal basé sur une ponction du placenta ou du liquide amniotique présente toujours un risque pour l'enfant à naître et le risque de fausse couche qui en résulte est estimé à environ 2 %. Mais avec ce test de paternité prénatal non invasif, seul le sang du père et de la mère doit être prélevé ! Cette méthode non invasive évite toutes les complications potentielles résultant d'une ponction du placenta ou du liquide amniotique et ne présente aucun risque pour le bébé. De plus, ce test peut être effectué à partir de la 9ème semaine de la grossesse, voire juste avant l'accouchement.

Envoi du test

Tout le matériel dont vous avez besoin pour réaliser le test se trouve dans le kit que nous vous envoyons. Il contient une description claire de la manière dont tout se déroule et des consignes claires pour faire le test. La mère et la père présumé doivent faire une prise de sang chez un médecin ou un obstétricien. Ensuite, un service de coursier vient récupérer le kit dans l'après-midi et transporte le sang prélevé en toute sécurité jusqu'au laboratoire où le test est réalisé. Les frais de coursier sont inclus. Ensuite, vous recevez nos résultats rapidement : nous traitons votre dossier dans les dix jours. Vous savez donc rapidement si le père présumé est le père biologique. Vous préférez ne pas vous rendre chez votre médecin traitant ? Contactez-nous pour que nous vous indiquions les coordonnées d'un centre de prélèvement ou d'un médecin généraliste avec lequel nous travaillons souvent.

Différences entre les tests de paternité prénataux invasifs et non invasifs

Avec un test invasif, la mère doit subir une biopsie ou une ponction à l'hôpital. La biopsie peut être faite entre la 11ème et 15ème semaine et la ponction entre la 16ème et 22ème semaine de la grossesse. Certes, ce test est aussi précis que le test de paternité prénatal non invasif, mais il implique un risque élevé de fausse couche. Un test non invasif ne présente aucun risque de fausse couche, sa fiabilité est tout aussi élevée et il peut être effectué dans les premiers stades de la grossesse : dès la neuvième semaine de grossesse et jusqu'à l'accouchement. La mère doit donner deux tubes de sang et la père doit en donner un. Quant au bébé, il ne doit subir aucun prélèvement ! De plus, avec un test invasif, tout est consigné dans le dossier de l'hôpital, ce qui n'est pas le cas avec le test de paternité prénatal non invasif.

Puis-je effectuer un test de paternité pendant la grossesse ?

Oui, vous pouvez déjà effectuer un test de paternité pendant la grossesse. Avec le test de paternité prénatal non invasif, le fœtus ne court aucun risque.

Comment se déroule un test de paternité pendant la grossesse ?

Vous pouvez commander en ligne le test de paternité prénatal non invasif. Vous recevrez un kit de test ADN à utiliser à domicile pendant la grossesse avec le matériel fourni pour le test ADN. Lorsque vous recevez le kit de test ADN à utiliser pendant la grossesse, vous pouvez prendre rendez-vous avec le médecin. Ensuite, le médecin (ou son assistant(e)) prélève un peu de sang au père présumé et à la mère. Vous pouvez remettre ces tubes dans le kit et demander au service de coursier de le récupérer (inclus dans le prix). L'ADN du fœtus est isolé dans le sang de la mère, puis le test de paternité prénatal est réalisé.

Le fœtus court-il un risque lors du test de paternité non invasif à effectuer pendant la grossesse ?

Non, avec ce test de paternité prénatal non invasif à effectuer pendant la grossesse, l'enfant à naître ne court absolument aucun risque. Seul le sang de la mère et du père présumé est prélevé. L'ADN du fœtus contenu dans le sang de la mère est ensuite isolé en laboratoire et testé avec l'ADN du père. Un test ADN peut donc déjà être effectué pendant la grossesse.

Test de paternité prénatal

Le test de paternité prénatal est un test ADN non invasif qui permet de faire un test de paternité dans les premiers stades de la grossesse sans aucun risque pour le bébé. Pour le test de paternité prénatal, le sang de la mère et du père présumé doit être prélevé. Ensuite, l'ADN du bébé à naître est extrait du sang de la mère et utilisé pour effectuer le test de paternité prénatal. Ce test de paternité prénatal peut être réalisé sans risque pour le bébé dès la neuvième semaine de grossesse.

1 275,00 €

Mettre ensemble

?

Un test ADN valable juridiquement et un test ADN pour tranquillité d’esprit sont aussi fiables, mais pour un test ADN valable juridiquement, il y a des règles plus strictes pour le prélèvement des échantillons d’ADN. Un test ADN valable juridiquement peut être utilisé par exemple si vous êtes impliqué dans une procédure judiciaire. Veuillez toujours vérifier auprès de votre avocat ou conseiller juridique qu’un tel test est utile dans votre cas, avant de commander un test. Un test ADN valable juridiquement peut également être utile si deux personnes intéressées au test ne sont pas en bons termes. Vous faites un test afin d’obtenir une réponse seulement pour vous-même ou pour votre famille? Dans ce cas-là un test pour tranquillité d’esprit vous convient.

?

Obtenez vos résultats de toute urgence. Votre test est prioritaire par rapport à d'autres tests et sera traité d’urgence. Veuillez noter que le délai de 4 jours ne commence qu’après réception des échantillons au laboratoire.

?

Choisissez cette option si vous aimeriez que nous incluions le sexe du bébé dans le rapport.

* Champs obligatoires

Prix total
1 275,00 €

Résultat: 8 jours ouvrables après la réception de l'échantillon renvoyé

  • Livraison rapide

    Commandé aujourd’hui, livré demain

  • Fiabilité maximale

    Test standard 20 Loci sans supplément

  • Société de test ADN certifiée

    Reconnu selon les normes ISO 17025

Vous avez des questions?

Nous sommes là pour vous aider!

Prenez contact

A. Brons medisch adviseur

A. Brons

Médecin généraliste et conseiller médical

  • Avec le test de paternité prénatal, le sang de la mère est prélevé et utilisé pour isoler l'ADN de l'enfant à naître et le soumettre ensuite à un test ADN. Le matériel génétique de l'enfant est comparé à l'ADN du père présumé. Vous pouvez donc faire un test de paternité pendant la grossesse. Cette nouvelle méthode qui utilise le sang de la mère est la seule méthode qui ne présente aucun risque pour le bébé.

    Test de paternité prénatal sans risque pour l'enfant

    Ce test de paternité prénatal utilise le sang de la mère pour isoler l'ADN de l'enfant à naître. Il s'agit d'un test de paternité prénatal dit « non invasif » qui ne fait courir aucun risque à l'enfant puisqu'aucun matériel génétique ne doit être prélevé sur l'enfant ou dans la poche amniotique. Ensuite, l'ADN de l'homme testé et l'ADN de l'enfant à naître sont soumis à un test ADN de comparaison. Le sang du père présumé doit aussi être prélevé pour effectuer l'analyse de la paternité biologique. Un test réalisé de cette manière peut déterminer définitivement avec une fiabilité d'au moins 99,9 % si le père présumé est effectivement le père biologique. Il peut être effectué bien avant la naissance, à partir de la 9ème semaine de la grossesse (comptée à partir du premier jour des dernières règles).

    L'avantage du test de paternité prénatal non invasif

    Le grand avantage de ce test est le fait que l'ADN ne doit pas être prélevé directement sur le bébé. Un test de paternité prénatal basé sur une ponction du placenta ou du liquide amniotique présente toujours un risque pour l'enfant à naître et le risque de fausse couche qui en résulte est estimé à environ 2 %. Mais avec ce test de paternité prénatal non invasif, seul le sang du père et de la mère doit être prélevé ! Cette méthode non invasive évite toutes les complications potentielles résultant d'une ponction du placenta ou du liquide amniotique et ne présente aucun risque pour le bébé. De plus, ce test peut être effectué à partir de la 9ème semaine de la grossesse, voire juste avant l'accouchement.

    Envoi du test

    Tout le matériel dont vous avez besoin pour réaliser le test se trouve dans le kit que nous vous envoyons. Il contient une description claire de la manière dont tout se déroule et des consignes claires pour faire le test. La mère et la père présumé doivent faire une prise de sang chez un médecin ou un obstétricien. Ensuite, un service de coursier vient récupérer le kit dans l'après-midi et transporte le sang prélevé en toute sécurité jusqu'au laboratoire où le test est réalisé. Les frais de coursier sont inclus. Ensuite, vous recevez nos résultats rapidement : nous traitons votre dossier dans les dix jours. Vous savez donc rapidement si le père présumé est le père biologique. Vous préférez ne pas vous rendre chez votre médecin traitant ? Contactez-nous pour que nous vous indiquions les coordonnées d'un centre de prélèvement ou d'un médecin généraliste avec lequel nous travaillons souvent.

    Différences entre les tests de paternité prénataux invasifs et non invasifs

    Avec un test invasif, la mère doit subir une biopsie ou une ponction à l'hôpital. La biopsie peut être faite entre la 11ème et 15ème semaine et la ponction entre la 16ème et 22ème semaine de la grossesse. Certes, ce test est aussi précis que le test de paternité prénatal non invasif, mais il implique un risque élevé de fausse couche. Un test non invasif ne présente aucun risque de fausse couche, sa fiabilité est tout aussi élevée et il peut être effectué dans les premiers stades de la grossesse : dès la neuvième semaine de grossesse et jusqu'à l'accouchement. La mère doit donner deux tubes de sang et la père doit en donner un. Quant au bébé, il ne doit subir aucun prélèvement ! De plus, avec un test invasif, tout est consigné dans le dossier de l'hôpital, ce qui n'est pas le cas avec le test de paternité prénatal non invasif.

  • Puis-je effectuer un test de paternité pendant la grossesse ?

    Oui, vous pouvez déjà effectuer un test de paternité pendant la grossesse. Avec le test de paternité prénatal non invasif, le fœtus ne court aucun risque.

    Comment se déroule un test de paternité pendant la grossesse ?

    Vous pouvez commander en ligne le test de paternité prénatal non invasif. Vous recevrez un kit de test ADN à utiliser à domicile pendant la grossesse avec le matériel fourni pour le test ADN. Lorsque vous recevez le kit de test ADN à utiliser pendant la grossesse, vous pouvez prendre rendez-vous avec le médecin. Ensuite, le médecin (ou son assistant(e)) prélève un peu de sang au père présumé et à la mère. Vous pouvez remettre ces tubes dans le kit et demander au service de coursier de le récupérer (inclus dans le prix). L'ADN du fœtus est isolé dans le sang de la mère, puis le test de paternité prénatal est réalisé.

    Le fœtus court-il un risque lors du test de paternité non invasif à effectuer pendant la grossesse ?

    Non, avec ce test de paternité prénatal non invasif à effectuer pendant la grossesse, l'enfant à naître ne court absolument aucun risque. Seul le sang de la mère et du père présumé est prélevé. L'ADN du fœtus contenu dans le sang de la mère est ensuite isolé en laboratoire et testé avec l'ADN du père. Un test ADN peut donc déjà être effectué pendant la grossesse.